Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

UN NOUVEAU MODÈLE D’AGRICULTURE ET DE PÊCHE DURABLE

UN NOUVEAU MODÈLE D’AGRICULTURE ET DE PÊCHE DURABLE

Le PDE tout en reconnaissant la valeur ajoutée apportée par l'agriculture européenne est favorable au développement d'un nouveau modèle d'agriculture durable, efficace et productif combinant des objectifs économiques et environnementaux ambitieux au bénéfice des agriculteurs, des consommateurs, des communautés rurales et de l'environnement.

Le PDE souhaite que la durabilité, l'innovation, la sécurité alimentaire dans toute l'Union, la compétitivité et la lutte contre le changement climatique soient les principaux moteurs de la réforme.

Par ailleurs le budget de la Politique Agricole Commune doit être suffisant afin d’assurer un financement adéquat de ses objectifs et éviter toute possibilité de renationalisation à l'avenir.

Le PDE soutient une Politique Agricole Commune qui soit équitable pour tous les agriculteurs. Cependant, nous sommes conscients du fait que les conditions naturelles, les coûts de production et le niveau de vie en général ne sont pas les mêmes partout en Europe. Et cela doit être pris en compte dans la redistribution de l'aide. Nous estimons donc qu'un système de paiement forfaitaire de l'UE ne refléterait pas tout à fait la diversité agricole de l'UE. La PAC devrait également refléter les objectifs du pilier social européen en matière de lutte contre la pauvreté rurale et le chômage. 

Nous soutenons une orientation continue de la Politique Agricole Commune vers le marché et pas de retour à des politiques qui ont échoué, en insistant sur le fait que cela ne doit pas se faire au détriment de la sécurité alimentaire et de la qualité, du bien-être des animaux, de l'environnement ou de la capacité des agriculteurs à tirer un revenu juste pour la livraison de leurs produits sur le marché.

Le PDE est favorable à une Politique Agricole Commune qui promeut une variété de modèles agricoles et soutient une transition graduelle vers des méthodes agricoles qui minimisent l'utilisation de produits phytosanitaires et les remplacent par des alternatives plus respectueuses de l'environnement, assurent des normes élevées de bien-être animal et une traçabilité accrue, assurent des normes sanitaires et phytosanitaires, préservent et restaurent la biodiversité et s'attaquent au gaspillage alimentaire. Ces mesures devraient être accompagnées d'objectifs et d'indicateurs concrets de l'Union, lorsque cela est possible.

Nous soutenons une future Politique Agricole Commune qui souligne l'importance et encourage le développement de systèmes de qualité alimentaire tels que les indications géographiques, en reconnaissance de la valeur ajoutée apportée par l'agriculture européenne. Les produits de qualité de l'UE font partie de la culture et du patrimoine de l'UE, représentent un énorme atout européen dans le monde entier et sont essentiels pour stimuler les économies rurales et les PME.

En conclusion sur la PAC, le PDE estime que l'investissement dans l'innovation, la numérisation, l'éducation et la formation sont vitaux pour l'avenir de l'agriculture européenne - pour " lier ce que nous savons à ce que nous cultivons ".

La politique commune de la pêche est également une politique clé pour l'Union et le respect de toutes les dispositions devrait être nécessaire afin de protéger les emplois de nos pêcheurs et l'environnement marin.  Un fonctionnement correct du dispositif de contrôle contribuerait à la viabilité de l'ensemble du secteur ; une attention particulière devrait être accordée à l'approbation des nouveaux protocoles sur les accords de partenariat déjà appliqués dans le secteur de la pêche. Le Brexit risque d’avoir un impact important sur les réserves halieutiques partagées et l'accès au marché, c'est pourquoi un accord de pêche a un caractère prioritaire.

IED YDE