Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

TRANSPORT. VERS UN SYSTÈME EUROPÉEN INTÉGRÉ DE MOBILITÉ

TRANSPORT. VERS UN SYSTÈME EUROPÉEN INTÉGRÉ DE MOBILITÉ

La création d'un système intégré de mobilité durable, efficace pour les utilisateurs et dans le cadre d'un marché intérieur, ouvert et concurrentiel pour les entrepreneurs est un objectif prioritaire pour le PDE parce que :

  • Un tel système est essentiel afin de garantir la libre circulation des marchandises et des personnes et le bon fonctionnement du marché intérieur.
  • Il est crucial pour le succès des politiques en matière de changement climatique et de transition énergétique. Actuellement, le transport est responsable d'un tiers de la consommation finale d'énergie des pays membres de l'Agence européenne pour l'environnement. La grande majorité de cette consommation est d'origine fossile. Un cinquième des émissions de gaz à effet de serre dans l'Union proviennent des transports.
  • Il est essentiel à la compétitivité de notre économie parce que la saturation et les problèmes de mobilité des biens et des personnes entraînent un coût annuel de 1% du PIB de l'Union pour les entreprises et les administrations. Cet énorme montant se répercute sur le coût final de nos produits. Le modèle de transport actuel conduit à une forte dépendance à l'égard des importations de combustibles fossiles, qui ne sont pas renouvelables et proviennent de régions du monde connaissant des problèmes de stabilité.

La proposition du PDE comporte trois points :

a) la création d'un système de mobilité intégré qui offre aux usagers :

  • un contrôle des services contractuels en termes de prix et de temps.
  • une prestation de services de transport du premier au dernier kilomètre dans le cadre d'un seul achat ou d'une seule opération contractuelle.
  • une combinaison automatisée et intelligente des différents modes de transport utilisés pour résoudre le transport de marchandises ou les déplacements de personnes. 

b) Un cadre juridique homogène offrant une sécurité :

  • Approfondir le principe du ciel unique, l'interopérabilité ferroviaire (juridique et technique) et éviter les problèmes de dumping social qui sont une autre cause de fragmentation du marché.
  • Une législation intelligente, la standardisation des définitions, la simplification des processus, la réduction des charges administratives et la facilitation de l'évaluation des résultats.

c) Une politique industrielle pour le secteur :

  • Réactiver le transport comme source d'emploi par la formation de ses professionnels, le soutien aux entrepreneurs et l'engagement de la R&D pour soutenir les nouvelles entreprises qui conduiront à l'intermodalité et à la gestion des "grandes données" relatives à la circulation des biens et des personnes.
  • Promouvoir la « décarbonisation » progressive des carburants dans tous les modes de transport et les adapter progressivement aux usages dans lesquels chaque mode offre les meilleures performances. 
  • Soutien à une plus grande mobilité électrique au niveau des véhicules et promotion d'outils pour passer des combustibles fossiles aux véhicules électriques (Systèmes et stations de recharge, prime à l'achat d'une voiture électrique et systèmes de recharge en énergie renouvelable pour les ménages).
  • Promouvoir le leadership mondial de l'Union dans la fourniture de services de transport et dans la fourniture de biens, d'équipements et de technologies de transport.
IED YDE